Château des Sforza
  •       >

Château des Sforza

Informations générales

Forteresse, résidence, caserne militaire, centre de musées et d'institutions culturels: le Château des Sforza, l’un des monuments parmi les plus représentatifs et les plus populaires de Milan a subi, au cours des siècles, des transformations diverses et complexes.

Précisément en vertu des évidentes structures à caractère défensif, les sièges, les démolitions et les reconstructions successives de certaines parties pendant les dominations françaises, espagnoles et autrichiennes ont été fréquents.

Les histoires du Château des Sforza ont pour décor le vaste cadre de l’histoire de la ville, à partir du premier noyau remontant à 1358-1368 et connu sous le nom de Château de Porta Giovia à l’époque de Galeazzo II Visconti, qui utilisa le Château des Sforza comme domicile lors de ses séjours milanais mais aussi et surtout comme garnison militaire.

Filippo Maria Visconti élut domicile au Château des Sforza, poursuivant l’activité de consolidation et de construction d’un véritable fortin. Ce fut ensuite Francesco Sforza, devenu seigneur de Milan en 1450, qui donna la grande impulsion à la reconstruction de l’édifice fortement endommagé entre 1447 et 1450.

Le Château des Sforza abrite aujourd'hui les Musées Municipaux et depuis 1896 l’une des plus grandes collections d’art de la ville.

On trouve à l'intérieur du Château le Musée de la Pietà qui abrite le dernier chef d’œuvre de Michel-Ange, la Pietà Rondanini. Mais aussi: le Musée d’Art Ancien; la Pinacothèque; le Musée de l'ameublement avec du mobilier datant de la période allant du XVe au XIXe siècle; la Rocchetta, d’où l’on peut admirer le Musée des arts décoratifs avec la très grande collection de céramiques; les Orfèvreries; la collection d’instruments de musique parmi les plus grandes d’Europe; les Arazzi Trivulzio (tapisseries); la collection d’armes; le Musée de la Préhistoire et de la Protohistoire; le Musée égyptien et les Salles Viscontee, cadre d’expositions périodiques.

Pour finir, à l’intérieur du Château des Sforza se trouvent certaines des archives et des bibliothèques les plus importantes, comme la Bibliothèque d’art, les Archives historiques, la Bibliothèque Trivulziana, la Bibliothèque archéologique et numismatique, C.A.S.V.A., la collection des estampes d'« Achille Bertarelli », les Archives photographiques et la collection Léonard de Vinci.

À L'INTÉRIEUR DU CHÂTEAU

Collections municipales des estampes d’« Achille Bertarelli »
Musée de la Préhistoire et de la Protohistoire
Merlate
Pinacothèque du Château
Donjon de Santo Spirito et Donjon du Carmine
Tour Falconiera et Tour Castellana
Cour des Armes
Cour Ducale
Salles Viscontee
Salles Panoramiques
Salle des Gardes
Archives photographiques
Collections Archéologiques et Numismatiques

Ne manquez pas

Une visite guidée des « merlate » du Château des Sforza. De cet endroit, il est possible d'admirer, de haut, la structure du Château et notamment la Cour Ducale. La vue sur le centre de la ville est magnifique également.

Une promenade en soirée pour admirer le Château des Sforza illuminé et, derrière, la vue de la Madonnina qui se dresse et brille dans le ciel de Milan.

Anecdotes et curiosités

En 1521, une explosion accidentelle de poudre à canon, peut-être due à la foudre, détruisit la tour centrale du Château des Sforza affectée au dépôt des munitions.

Au cours des vingt dernières années du XIXe siècle, des propositions furent faites pour démolir une grande partie du Château des Sforza ; heureusement, elles furent ignorées et le projet de restructuration de l’édifice monumental fut confié à l’architecte Luca Beltrami, déjà grand défenseur du Château.

En 1893, l’architecte élabora de nouveau un plan de reconstruction basé sur des documents d’archive, des peintures et des textes littéraires de l’époque, qui le conduisirent à une reconstruction philologique prévoyant la récupération des décorations utilisées à l’époque des Sforza, la couverture des chemins de ronde, le repositionnement des blasons des Seigneurs de Milan et naturellement la réédification de la Tour du Filarete ou Tour Umberto I, inaugurée en 1904.

La Tour du Filarete fut complètement reconstruite par l’architecte Luca Beltrami en se basant sur quelques graffiti retrouvés dans la Cascina Pozzobonelli et dans une abbaye. En revanche, l’architecte redessina totalement les fenêtres et la façade du Château en s’inspirant du style des parties internes.
La Tour du Filarete fut inaugurée le 24 septembre 1904 et fut ensuite dédiée à Umberto I.

L’ancien parc des Visconti fut réduit au cours des siècles à la Place d’Arme, utilisée pour les manœuvres militaires. Entre 1891 et 1894, il renaquit grâce à la participation de l’administration communale de l’époque : mille sept cent mille lires de l'époque furent dépensées pour 21 hectares de verdure, œuvre de l’architecte Emilio Alemagna, l’actuel parc Sempione.

Mediagallery

    • loading
      • Informations sur les Billets

        Entrée gratuite au Château, sauf Musées (plein tarif 5,00 euros - tarif réduit 3,00 euros pour l’entrée journalière à tous les musées).

      • loading